/ Actualités La Coupe du Monde 2019 en France : match d'ouverture et finale au Grand Stade !

19 mars

La FIFA, réunie aujourd’hui à Zürich en comité exécutif, a voté en faveur de la France. Le Mondial 2019, programmé en juin, réunira 24 nations pour un total de 52 matches…

Onze villes souhaitent l’accueillir : Auxerre, Grenoble, Lyon, Le Havre, Montpellier, Nancy, Nice, Reims, Rennes, Paris, Valenciennes. Neuf seront retenues, dont Lyon qui accueillera le match d’ouverture et la finale au Grand Stade.

La France recevra également la Coupe du Monde féminine des Moins de 20. La compétition, rassemblant 16 équipes, se disputera en 2018 en Bretagne (Rennes, Saint-Brieuc, Vannes et Saint-Malo).

Jean-Michel Aulas sur OLTV

« C’est magnifique, c’est la concrétisation de plusieurs années de travail pour le football féminin, nous n’aurions pas pu imaginer cela il y a quelques années. Un grand bonheur partagé avec toute la famille lyonnaise, je souhaiterai notamment remercier Gérard Colomb (Maire de Lyon) et Laurence Fautra (Maire de Décines) avec qui nous avons travaillé pour accueillir cette compétition.D’autant plus que nous aurons la chance d’avoir le match d’ouverture et la finale de la coupe du monde de football féminin à Lyon. »

Noël Le Graët, président de la FFF

« Je remercie le comité exécutif de la FIFA et son président Joseph Blatter de la confiance qu’ils nous témoignent. Mes remerciements s’adressent aussi à l’État, aux villes, au CNOSF, au Centre National du Développement du Sport (CNDS) qui se sont mobilisés pour notre candidature. Cette candidature n’aurait pas été possible sans le monde amateur (ligues, districts, clubs) qui se dévoue au quotidien en faveur du football féminin. »

Philippe Bergerôo, sélectionneur de l’Équipe de France féminine

« C’est une magnifique opportunité pour l’avenir. Plusieurs de mes joueuses ont moins de 25 ans, elles composeront l’ossature de la sélection dans quatre ans. La France aura une équipe compétitive en 2019.  »
Wendie Renard, capitaine de l’Olympique Lyonnais et des Bleues

« C’est un rêve de disputer une Coupe du Monde à la maison. On se souvient tous de 98. J’ai envie de connaître les mêmes émotions. »